• La construction, le numérique et l’avenir

    rapport_forem_evolution_numerique_constructionEncore !, pensez-vous peut-être … Eh, oui, le sujet est vaste, la problématique complexe ! Un rapport du Forem nous propose de faire le point et de porter un regard sur l’avenir. Découvrez la vision prospective des acteurs du secteur avec les

    « Effets de la transition numérique sur le secteur de la construction
    en termes d’activités, métiers et compétences
    ».

  • La digitalisation dans la construction

    CEFORA_digital_dans_la_construction_logiques_collaborativesEn tant que centre de formation, le CEFORA cherche à identifier les évolutions auxquelles les employés du secteur de la construction, notamment, seront soumis.

    Dans les prochaines décennies, il est évident que les nouvelles technologies vont encore fortement transformer nos méthodes de travail et même les tâches effectuées par les employés. Ces technologies sont de plus en plus collaboratives, c’est-à-dire qu’elles permettent de travailler ensemble à distance depuis des lieux différents.

  • La maison, un objet connecté comme un autre aujourd’hui accessible à tous…

    illustration-smart-home-maison-intelligente-by-pixaline

    Souvenez-vous, il y a quelques années, des maisons bourrées de domotique avant-gardiste étaient fièrement présentées comme les « maisons du futur ».

    Basée sur des systèmes complexes reposant sur de gros ordinateurs lourds et nécessitant plus de travail en connexions diverses, la domotique d’aujourd’hui s’est fortement simplifiée et démocratisée, laissant la possibilité à tout un chacun, de rendre sa maison connectée.

  • La planification informatisée pour organiser mieux ses activités

    CSTC_planning

    Planification informatisée
    La planification informatisée permet de représenter les diverses tâches d’un projet à réaliser de manière dynamique. Ainsi, le planning peut être recalculé automatiquement sur la base d’un état d’avancement du chantier. Par exemple, le logiciel de planification peut envoyer une alerte lorsque la date butoir fixée ne pourra pas être respectée.

  • La réalité augmentée s'invite dans la boîte à outils du maçon … et ailleurs

    casque-hololens-devant-maconnerie

    La réalité augmentée est un outil de plus en plus recherché dans la construction. En voici un exemple supplémentaire avec la réalisation ludico-pratique d’une maçonnerie complexe en briques. Si cette utilisation attire l’attention, ce n’est pas, et de loin, le seul usage de cette application. 

  • La réalité étendue dans le secteur de la construction : un autre regard sur les projets de construction

    CSTC-comparaison-realites-augmentee-mixte-virtuelle

    Le secteur de la construction connaît depuis quelques années une véritable révolution numérique. Les nombreuses applications qui voient le jour actuellement ouvrent un monde de possibilités aux professionnels de la construction. Il en va de même pour la réalité étendue... 

  • La simulation numérique, une piste pour la reconstruction de bâtiments historiques et bien plus encore ...

    Dunluce-Castle-by-Sonse

    Le numérique est devenu un des outils contemporains des artisans du patrimoine. Le fac-similé de Lascaux en était un bel exemple. Là où le numérique côtoyait les techniques millénaires, ils étaient indissociables pour fabriquer cette (très réelle) reproduction..

    Les débouchés offerts par cette technologie sont tellement vastes que d’autres options sont possibles comme la simulation numérique.

  • La transition numérique, une opportunité pour la construction ?

    bonhomme_avec_arobaseLes dinosaures ont disparus. D’autres espèces ont émergés. Le papier semble devenir un outil préhistorique de communication. Sera-t-il exclusivement remplacé par des supports digitaux ?

    S’il faut en croire l’étude d’un fabricant spécialisé en impression, dès 2018, 90% des entreprises se passeront du papier pour leurs processus d’affaires.

    En cause ? L’évolution numérique. Le secteur de la construction est-il concerné ?

  • Le BIM : expérience solitaire

    boiteBIM-image-pretexte

    L’équipe de Veilleconstruction a assisté à une conférence intitulée « Exploiter la maquette numérique en préparation et en exécution de chantier » présentée par Florian Campion, un architecte qui « fait du BIM tout seul».

    A travers 3 projets : la rénovation d’une façade, la rénovation d’une maison unifamiliale et la construction d’un nouveau bâtiment, l’orateur nous explique comment utiliser le BIM pour atteindre une bonne exécution.

  • Le BIM pour la préparation de chantier et les achats

    CSTC_plaques_predecoupees_suivant_maquette_numerique

    Lors de la préparation du chantier et des achats, le BIM peut trouver son utilité dans le calcul des quantités et dans l’élaboration de plans d’exécution de qualité. Il offre en outre des possibilités d’intégration avec le planning, le processus de préfabrication et divers outils numériques.

  • Le BIM pour l’exécution et la fin de chantier

    CSTC_chef_chantier

    L’utilisation du BIM présente des avantages indéniables pour l’entrepreneur lors de la phase d’exécution, et ce, non seulement sur chantier, mais aussi en ce qui concerne le suivi des travaux, du planning et du budget. Lorsque les travaux touchent à leur fin, le BIM peut encore apporter une aide précieuse dans l’établissement des données as-built et dans la gestion ultérieure du bâtiment.

  • Le BIM pour l’offre de prix et la commande

    CSTC_dessin_tablette_avec_BIM

    Bien que l’utilisation du BIM requière une bonne collaboration dès le début du projet, l’entrepreneur n’intervient généralement qu’en phase d’offre et de commande. A ce stade, il doit définir son prix pour la réalisation du projet et proposer d’éventuelles variantes. Le BIM peut lui apporter une aide précieuse à cet égard.

  • Le BIM, un pas plus loin : chantier et déconstruction !

    grue-portant-boite-BIM-illustration-pretexte-montage

    Alors que le BIM devient opérationnel dans ses premiers niveaux, d'autres opportunités se dessinent au fur et à mesure des développements.

    En voici deux exemples dans le suivi de chantier et la déconstruction ultérieure.

  • Le numérique : ne tardez pas à l’adopter

    CSTC_statitiques

    Ces dernières années, le secteur de la construction a été fort sollicité pour apporter, grâce à l’innovation, des réponses aux enjeux sociétaux et environnementaux. De nombreux changements et de nouvelles contraintes ont été imposés à l’acte de construire ou de rénover. Aujourd’hui, grâce au BIM et aux technologies numériques, il est possible pour tous de continuer à innover.

  • Le numérique : un outil pour favoriser l’économie circulaire

    CSTC-integration-BIM-etapes-processus-construction-demolition

    Les nouvelles technologies liées à l’acquisition d’informations, à leur gestion, à leur stockage puis, éventuellement, à leur optimisation représentent une opportunité majeure, pour le secteur de la construction, d’améliorer la circularité des bâtiments tant par la précision et la fiabilité des informations récoltées que par l’amélioration des processus d’échange et de conception. 

  • Le point sur quelques outils existants sur Internet

    CSTC_tablette

    Une multitude d’outils numériques, outre ceux proposés par le CSTC, peuvent aider les entrepreneurs à accomplir leur travail au cours des différentes étapes du processus de construction. Cet article présente deux solutions déjà utilisées par de nombreuses petites entreprises.

  • Le premier salon du secteur entièrement dédié au numérique

    Contrairement aux évolutions qui se sont succédé depuis l’invention de la machine à vapeur, la 4e révolution industrielle impacte directement le secteur de la construction. Les nouvelles technologies permettront en effet de construire des prototypes uniques selon des procédés industriels. Or, la réalisation d’ouvrages uniques est précisément ce que nous faisons tous les jours sur chantier. Les solutions qu’offrent ces technologies amélioreront également l’organisation des entreprises ainsi que la collaboration entre les acteurs, ce qui, à terme, réduira fortement le coût des malfaçons tout en fournissant au client un produit de meilleure qualité dans des délais plus courts.

  • Le scan 3D au service de l’entrepreneur !

    CSTC_illustration_scan_3D_batiment

    Grâce aux technologies récentes, il est possible de scanner un édifice et son environnement en haute définition, c’est-à-dire de générer automatiquement un modèle 3D, qui reproduit les zones d’intérêt de manière réaliste et fidèle. Lorsque le projet touche à des infrastructures existantes, les méthodes de numérisation 3D facilitent donc grandement la phase de modélisation. Cet article fait le point sur les différentes techniques et solutions envisageables à cet égard.

  • Le scanner laser pour préparer les travaux

    CSTC-illustration-pretexte-scanner-laser-opera-sidney-vue-nocturne

    Le scanner laser offre une précision redoutable lorsqu’il s’agit de mesurer des éléments existants. De plus, la quantité d’informations collectées grâce à cette technologie est considérable si on la compare à celle obtenue par les méthodes de mesure traditionnelles. La préparation des interventions, qu’il s’agisse de travaux de construction ou de rénovation, peut s’en trouver grandement facilitée.

  • Les achats simplifiés grâce au numérique

    CSTC_cran_de_saisie

    L’utilisation d’un logiciel adéquat peut s’avérer très utile au stade de la préparation du chantier, d’autant plus si le client se montre indécis. Intégrer toutes les informations utiles dans un logiciel offre à l’entrepreneur la possibilité d’effectuer des modifications quand lui ou son client le souhaitent.