• A Uccle, un bâtiment chauffé et refroidi ... grâce aux égouts

    Christophe-Haveaux-Apere-centre-administratif-Uccle-chauffage-riothermie-Archipelago

    Le nouveau centre administratif communal récupère la chaleur ou la fraîcheur des eaux d’égouttage pour les transformer en énergie de chauffage ou de refroidissement selon les saisons. Avec un procédé innovant en riothermie.

  • Après la flamme bleue, la flamme froide ?

    IWO_Technologie_flamme_froide_pour_melange_de_combustibles_liquidesNous connaissions le brûleur 'flamme bleue'.

    Et voici maintenant, le brûleur 'flamme froide' … encore une nouvelle technologie qui va nous permettre d’atteindre les objectifs environnementaux européens ainsi qu’apporter un gain d’énergie primaire.

    Il va de soi que ce nouveau type de brûleur équipera des bâtiments dont les besoins énergétiques se soucient du développement durable et des faibles consommations. 

    En quelques lignes voici son principe de fonctionnement : 

  • Bien choisir son conduit de fumée métallique

    CSTC-tableau-correspondance-classe-corrosion-combustible

    La corrosion peut entraîner le percement de la paroi interne d’un conduit de fumée métallique ainsi qu’une perte d’étanchéité de ce dernier (ou une recirculation de la fumée vers la chaudière dans le cas de conduits concentriques). Cet article décrit les principaux facteurs de corrosion et explique comment choisir le conduit adéquat. 

  • Calcul des déperditions calorifiques : disparition de la norme NBN B 62-003 au profit de la norme NBN EN 12831

    Après presque trente années d’existence, la norme NBN B 62-003 relative au calcul des déperditions calorifiques des bâtiments, nécessaire au dimensionnement des installations de chauffage, a définitivement cédé sa place à la norme européenne NBN EN 12831 de 2003 et à son annexe nationale belge publiée en juin 2015.
  • Comment éviter les dépôts dans les installations de chauffage central ?

    CSTC-tuyaux-chauffage-illustration-pretexte-depot.

    e nos jours, les générateurs de chaleur sont très peu énergivores. Ceci est dû à l’efficacité de leur échangeur de chaleur. Ce dernier transmet en effet de manière optimale le pouvoir calorifique des gaz de combustion à l’eau du système de chauffage. Pour maintenir cette performance dans le temps, il faut toutefois éviter les dépôts incrustants, car ils ont un impact sur la transmission de chaleur et la durée de vie de l’installation.

  • Comment produire de l'électricité avec votre chaudière ?

    Le groupe De Dietrich/Remeha a développé une chaudière à condensation performante, appelée CHAUDIERE ELECTROGENE ou ECOGENERATEUR. Ce nouveau système, intégrant un moteur Stirling, permet de produire en même temps et dans la même installation de la chaleur et de l’électricité et de réaliser ainsi des économies d’énergie.

  • Comment tester l'étanchéité des installations de chauffage ?

    CSTC-test-etancheite-installation-chauffage-avant-chape

    Avant de mettre en service une installation de chauffage, il convient de la soumettre à un essai d’étanchéité et de pression. Il est en effet essentiel de veiller à ce que l’installation ne présente aucune fuite si l’on souhaite garantir son bon fonctionnement et éviter toute dégradation éventuelle. La norme NBN EN 14336 présente à cet effet une méthode d’essai. 

  • Datas centers : vers des solutions locales et renouvelables ?

    APERE-homme-dans-data-center

    Les centres de données numériques, très énergivores, s’intègrent désormais dans des solutions locales : micro-réseau, énergies renouvelables, flexibilité, stockage, récupération de chaleur, … Voici comment le numérique peut servir la transition énergétique.

  • Détecter les fuites et la corrosion dans les installations sanitaires et de chauffage

    CSTC-illustration-pretexte-detection-fuite-sanitaire-chauffage-vue-dessin-ville-verte

    Un monitoring numérique capable de détecter la corrosion et les fuites permet d’éviter des situations dangereuses, des dommages éventuels ainsi qu’une augmentation de la facture d’eau.

  • Diagnostic des équipements de chauffage

    logo_facilitateur_URE_industrie

    Dans le cadre de la transposition de la directive PEB et en particulier de son article 14, la Wallonie a publié le 2 avril 2015 un Arrêté Ministériel relatif au diagnostic approfondi des installations de chauffage central. Celui-ci fixe en son article 2 le contenu minimum du rapport de diagnostic approfondi. Son article 3 traite des conditions de formation des techniciens au diagnostic approfondi des chaudières.

    Désormais, toute chaudière d’une puissance supérieure à 20 kW devra avoir fait l’objet d’un diagnostic approfondi qui portera sur l’évaluation de son dimensionnement en fonction des besoins de chaleur réel du bâtiment.

  • Eviter les dépôts et la corrosion dans les installations de chauffage : une nécessité !

    CSTC-depots-installation-chauffage

    Bien que les chaudières de chauffage central modernes soient plus efficaces et plus compactes, elles requiè­rent – bien plus que par le passé – un fluide caloporteur (eau, par exemple) aussi pur que possible, afin d’éviter les dépôts dans l’échangeur de chaleur. Il convient à cet effet de suivre des directives spécifiques qui ont nécessité la révision de certaines recommandations du CSTC (voir CSTC-Magazine 1997/3 et 1997/4 ainsi que Les Dossiers du CSTC 2012/2.13). L’essentiel de cette révision est brièvement présenté dans cet article. L’ensemble des recommandations actualisées feront ultérieurement l’objet d’une publication plus détaillée.

  • Insolite - Et si Versailles m'était chauffé …

    Versailles-porte-or-illustration-pretexte

    A l’heure de la pompe à chaleur, du poêle à pellet, des ballons tampons, des chaudières à condensation avec pile à combustible, des récupérateurs de chaleur, … la question du chauffage au Château de Versailles pourrait passer pour un anachronisme technologique !

    Mais oui, après tout, comment était-il chauffé ce château ?

  • La normalisation climatique du chauffage d’un bâtiment industriel - Les conditions d'application (2/2)

    diagrammes_illustrant_l_influence_de_l_inertie_thermique

    La normalisation des consommations de chauffage, bien que très utile dans son concept et très simple dans sa mise en application, recèle des points d’attention qui, s’ils sont négligés, peuvent entrainer des dérives dans l’interprétation des résultats. Pour s’en prémunir, il est important de vérifier la bonne « linéarité » de la consommation réelle en combustible par rapport à la variation climatique. Cette étape est en effet une condition nécessaire à réaliser avant de procéder à la normalisation des consommations de chauffage.

  • Le radiateur 8 trous

    DESCO_radiateur_huit_trous_schema_generalLe radiateur 8 trous, c’est un radiateur qui est polyvalent pour la nouvelle construction et la rénovation par ses multiples possibilités de raccordement.

    Stockage optimisé

    On va diminuer le nombre de modèles en stock, chez soi ou chez les distributeurs. Donc, une rapidité de livraison.  

  • Les réseaux de chaleur, ce grand potentiel renouvelable

    APERe-illustration-reseau-chaleur-dans-quartier

    Nos quartiers seront-ils bientôt chauffés par des chaudières collectives alimentées en biomasse, géothermie ou chaleur fatale ? Les projets se multiplient en Wallonie et pourraient à terme remplacer le gaz et le mazout.

  • Nouveaux codes de bonne pratique pour la conception des chaufferies

    CSTC-paysage-hivernal-neige-tas-de-buches

    Entrées en vigueur le 17 septembre 2019, les normes NBN B 61-001 et -002, relatives à la conception des chaufferies, ont été retirées du catalogue du NBN le 8 avril 2021.

  • Principes de base pour le calcul de la charge thermique

    CSTC-facade-batiment-contemporain-bardage-gris

    La charge thermique d’une installation de chauffage doit être correctement calculée si l’on souhaite que celle-ci soit performante. L’installateur doit informer le maître d’ouvrage des performances qu’il peut attendre de son installation et tous deux doivent établir de commun accord une liste de principes de base.

  • Quelle technologie renouvelable pour chauffer mon logement ?

    APERE-logo-etiquette-evaluation-energetique-A-a-G

    Mieux vaut-il choisir une chaudière à pellets, une pompe à chaleur ou même attendre l’arrivée des piles à hydrogène ? Nombreuses sont ces questions et les réponses dépendent toutes du même point de départ : cela dépend de l’isolation de votre bâtiment. Voici nos conseils.

  • Quelles limites de bruits pour les pompes à chaleur ?

    CSTC-tableau-comparatif-exigences-regionales-bruit

    La norme belge NBN S 01-400-1 fixe un certain nombre de restrictions sur le bruit produit par les installations techniques à l’intérieur d’une habitation. Elle ne prévoit cependant aucune exigence pour les installations situées en dehors de la maison, telles que les unités extérieures des pompes à chaleur. D’autres réglementations limitant les niveaux de bruit à l’extérieur et à l’intérieur des bâtiments résidentiels peuvent servir de référence, mais des lacunes subsistent. 

  • Remplacement de chaudières individuelles au gaz raccordées à un conduit de fumée collectif

    CSTC-raccordement-chaudiere-gaz-conduit-collectif

    Certains immeubles à appartements sont équipés de chaudières individuelles raccordées à un conduit collectif pour évacuer la fumée. Lorsqu'un ou plusieurs appareils doivent être remplacés, il n'est pas toujours évident de déterminer les solutions qui s'offrent aux copropriétaires concernés. Cet article apporte des réponses à certaines questions qui se posent lors d'interventions de ce type.