Veilleconstruction.be

Déterminer la dilatation des vitrages en conditions estivales

Dans Les Dossiers du CSTC 2018/2.7, nous relations des cas de pathologies spécifiques aux petits vitrages isolants en conditions anticycloniques hivernales. Or, de nouveaux cas de pathologies se sont présentés pour des triples vitrages de petites dimensions dont les cavités étaient supérieures à 12 mm… mais en conditions estivales cette fois !

Explication du phénomène

Deux différences importantes sont à noter :

  • en conditions anticycloniques hivernales, le gaz contenu dans les cavités des vitrages isolants se contracte en raison des pressions atmosphériques élevées et des basses températures. Ceci entraîne une accentuation des sollicitations sur les vitrages. Les barrières de scellement sont moins affectées puisqu’elles sont alors comprimées
  • en conditions anticycloniques estivales, bien que l’effet des hautes pressions atmosphériques soit cette fois-ci favorable, la combinaison du rayonnement solaire (principalement) et de la température (dans une moindre mesure) engendre une augmentation des sollicitations aussi bien sur les vitrages que sur les scellements hermétiques.

Le comportement du vitrage en hiver et en été est illustré par la figure ci-contre.

 

Consulter l'article.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille