Veilleconstruction.be

Recyclage circulaire et enrobés … Quelques précautions à prendre !

Alors que le recyclage est au cœur de toutes les attentions, les voiries continuent à faire leurs preuves en économie circulaire. Leur capacité à intégrer des déchets est étonnante, qu’ils proviennent de l’extérieur (marc de café, mégots, toner, …) ou en auto-recyclage. Certaines précautions n’en restent pas moins d’application.

Prenons l’exemple des enrobés

Non seulement, ils peuvent être recyclés mais leur potentiel de recyclage augmente pour peu que certaines règles soient respectées. C’est le sujet sur lequel s’est penché le Centre de Recherches Routières (CRR).

L’analyse scientifique montre que les additifs à utiliser pour restituer au mélange les propriétés attendues varient en fonction du type d’enrobés. Suite à ce constat, les chercheurs du Centre ont publié des recommandations qui, si elles sont appliquées, permettront d’augmenter le taux et le nombre de recyclage. D’un côté, ils ont classifié les produits régénérants, de l’autre, les enrobés et proposent les couplages les plus performants en détaillant les avantages et inconvénients.

Cette étude est un excellent guide pour les professionnels du secteur. Elle gagne à être lue, surtout, s’ils sont engagés dans une démarche durable.

Pour en savoir plus : consulter le dossier 21 sur le site du CRR.

 

 

Source : « Dossier 21 – Classification et analyse des produits régénérants pour la réutilisation des enrobés », brrc.be
Source de la photo utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille