Veilleconstruction.be

Vers des planchers plus minces

Les exigences de plus en plus strictes en matière de performances énergétiques ont entraîné une augmentation de l’épaisseur des planchers. Alors que, pour un nouveau bâtiment, cette augmentation peut être prise en compte dès la phase de conception, des mesures spécifiques doivent parfois être prises lors de travaux de rénovation. Diverses méthodes permettent toutefois de limiter l’épaisseur du plancher. 

Pourquoi les planchers deviennent-ils de plus en plus épais ?

L’intégration dans le plancher d’un nombre croissant de conduites de chauffage, de conduits de ventilation et de câbles destinés aux installations techniques entraîne une augmentation de l’épaisseur du plancher (voir photo à la page suivante). Dans la pratique, il n’est pas rare d’être confronté à des chapes atteignant 15 cm d’épaisseur et dépassant ainsi de loin les recommandations du CSTC concernant les épaisseurs minimales reprises dans le tableau ci-dessous. D’un point de vue technique, de telles épaisseurs ne sont absolument pas nécessaires. Pis encore : elles sont à l’origine de nombreux obstacles pratiques. Ainsi, les travaux doivent être effectués en plusieurs couches, le mortier de chape est plus difficile à compacter et les temps de séchage sont plus longs. Pour cette raison, le CSTC recommande d’intégrer les conduits de ventilation et les câbles des installations techniques dans une couche de nivellement distincte, de façon à ne pas accroître inutilement l’épaisseur de la chape.

D’autres raisons peuvent encore être évoquées pour expliquer l’augmentation constante de l’épaisseur des planchers.

Consulter l'article.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille