Veilleconstruction.be

ETICS sur ETICS : une solution énergétiquement favorable

Bien que les toutes premières mises en œuvre d’enduits sur isolation extérieure (ETICS) en Belgique remontent déjà aux années septante, cette technique connaît un succès croissant depuis le début des années 2000. Si l’on ne posait que 5 cm d’isolant environ pour les premiers ETICS, il n’est désormais pas rare d’utiliser des isolants de 20 à 30 cm d’épaisseur. La rénovation des premiers systèmes est dès lors inévitable aujourd’hui, et ce pour des raisons tant esthétiques qu’énergétiques. L’une des méthodes consiste à appliquer un nouvel ETICS sur l’ETICS existant (voir photo ci-dessous). Nous évoquons ici les avantages de cette technique ainsi que quelques points auxquels il faut veiller lors de la pose du nouveau système.

 

Pourquoi un ETICS sur un ETICS ?
La réglementation en matière de performances énergétiques étant de plus en plus stricte, la technique de l’ETICS sur ETICS s’avère intéressante d’un point de vue économique. Elle permet non seulement de valoriser l’aspect du bâtiment, mais également – et surtout – d’améliorer considérablement les performances énergétiques en appliquant une couche d’isolation thermique supplémentaire (voir figure 2).

Consulter l'article.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille