Veilleconstruction.be

Ce que l’attache rapide rotative a apporté à la grue de terrassement

L’attache rapide rotative est une pièce rajoutée entre le balancier et l’équipement (godet ou autre). Elle permet de faire tourner l’équipement à 360° tout en s’inclinant de gauche à droite. L’équipement peut donc s’incliner et tourner sur lui-même.

Le bac inclinable existait déjà avant, il était monté directement sur la machine. Il était muni d’un ou deux vérins hydrauliques qui permettaient de l’incliner à gauche ou à droite.

Trevibenne-attache-rapide-non-rotativeC’était déjà un grand avantage par exemple pour la réalisation de talus surtout quand on avait peu de place pour travailler ainsi que pour la visibilité du travail.

Maintenant un système hydraulique supplémentaire assure en plus la rotation de l’équipement sur 360°. Ce qui est beaucoup plus aisé pour réaliser un talus tournant, rechercher des impétrants, travailler dans des endroits restreints ou encore charger en butte (frontale) …

Toutes des situations que j’ai vécues !

Quelques exemples

Ce système, qu’on appelle dans notre jargon une attache à 360°, permet :

  • de travailler avec une grande maniabilité;
  • de faire un nivellement lorsqu’il n’est pas possible de positionner la machine de niveau. Dans des endroits restreints ou s’il y a des murs, des obstacles, le conducteur travaille avec la machine sans presque aucun déplacement;
  • de rechercher des câbles, des impétrants en évitant de les sectionner. Imaginons un câble visible dans un trottoir, on peut le dégager de part et d’autre en retournant l’équipement dans l’autre sens;

    bac-rotatif-inclinable-terrassement-sous-canalisation
  • de creuser sous une conduite ou autour d’un tuyau. (Dans la vidéo, nous voyons nettement le godet qui tourne autour du tuyau). Auparavant nous devions déplacer la machine pour dégager le tour du tuyau, maintenant la machine reste à la même place, idéal dans les endroits exigus. Lors d’un remblai, on risque moins de verser le matériau dans le tuyau ou dans la chambre de visite, petit détail qui, avec tous les autres, fait la différence;



  • d’enlever un tas contre un mur, une paroi en béton ou de le repousser. Avec l’équipement traditionnel on ramène toujours la marchandise vers soi tandis que là, l’opérateur positionne l’équipement dans l’autre sens et va en butée contre le mur pour charger l’équipement correctement. Facilité aussi de nettoyage au sol;
  • idéal aussi pour creuser une tranchée le long d’un mur.

Vous avez envie d’essayer ?

Sachez qu’il y a aussi quelques points de vigilance !

  • Tout d’abord il faut un certain moment d’adaptation avec les manettes, les boutons pour actionner l’équipement. Il est important de mémoriser les différentes fonctions des « sticks » et avoir une certaine dextérité pour bien synchroniser les différents mouvements d’où l’importance d’une formation.
  • Certains systèmes sont équipés de vérins hydrauliques de part et d’autres de l’attache et, quand on travaille avec un petit godet (à tranchées par exemple), il faut faire attention de ne pas les accrocher car ils dépassent de l’équipement. Aujourd’hui, certains systèmes sont dépourvus de ces vérins afin d’éviter cet encombrement occasionnel.
  • Comme il y a plus de pièces en mouvement, un entretien journalier est nécessaire pour éviter une usure prématurée.
  • Le poids de l’accessoire s’ajoute en bout de flèche. Lorsque la machine est équipée pour la manutention ou le levage en plus du terrassement, il faudra bien sur tenir compte du poids supplémentaire lors du levage de charge.

Lorsque la rotation est combinée à une attache rapide à fermeture hydraulique, l’opérateur ne doit plus descendre de la machine pour changer d’équipement. Tous les équipements d’une machine traditionnelle peuvent y être montés, tant pour l’excavation que pour le levage ou la manutention. Il y a une large gamme d’outils mais on évitera cependant d’y associer un brise roche à cause des vibrations qui pourraient entraîner une usure prématurée du système de rotation.

Ce système est particulièrement adapté aux travaux les plus fins plutôt qu’au travail en carrière ou aux chargements de masse, c’est le top pour les travaux de précision.

Ce système existe déjà depuis quelques années et, après avoir été présenté dans les salons ou expos, il n’a pas traîné à se propager dans beaucoup d’entreprises. Il est vrai qu’il augmente la rentabilité de l’engin et surtout procure un réel plaisir à travailler pour l’opérateur.

Aujourd’hui les machines de 40 tonnes peuvent en être équipées.

 

 

Source des photos :
- introduction : © Liebherr - avec leur aimable autorisation
- corps de texte :
1- © www.trevibenne.it – avec leur aimable autorisation
2- xooimage.com - image libre
Leur utilisation n'engage en rien les auteurs sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

Cet article n'est pas un publireportage. Il est né du souhait d'un e-veilleur de partager une information jugée intéressante et ce, sans engagement.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille