Veilleconstruction.be

Evaluation de l’état des ouvrages en béton : pourquoi, quand et comment ?

Lors de la rénovation de bâtiments et de structures en béton, il est souvent nécessaire de réparer les dégâts subis par le béton. Pour garantir la durabilité des réparations, il faut tout d’abord évaluer l’état de l’ouvrage. Mais pourquoi cette évaluation est-elle si importante ? A quel moment doit-elle avoir lieu ? Et quelle méthode de travail employer ?

1   Les phases de la réparation du béton

La réparation du béton comporte généralement les étapes suivantes :

  • l’évaluation de l’état de l’ouvrage (diagnostic)
  • la sélection de la ou des méthodes de réparation adéquates
  • la réalisation des travaux de réparation (voir la NIT 231 pour une description complète de la méthodologie de réparation et de protection du béton).

La qualité et la durabilité du résultat final ne dépendent pas seulement de la bonne approche et de la bonne exécution de chacune de ces trois phases, mais également de leur coordination. Par exemple, une erreur courante consiste à décrire les travaux de réparation dans le cahier des charges, alors que l’état réel de l’ouvrage en béton n’est pas connu, ou très peu. Ceci pourrait entraîner :

  • le choix d’une méthode de réparation inadéquate, dont le résultat s’apparentera au rafistolage et ne tardera pas à montrer des failles
  • une grave sous-estimation de l’étendue des dégradations. Dès lors, l’entrepreneur concerné ne disposera pas des moyens nécessaires pour effectuer une réparation durable selon les règles de l’art.

Consulter l'article.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille