Veilleconstruction.be

Maçonneries de parement en briques : choisir l’épaisseur des joints en fonction des tolérances des matériaux

La mise en œuvre des maçonneries de parement en briques à joints minces connaît un succès croissant depuis quelques années, et ce qu’il s’agisse de briques aux formes rectilignes ou moins régulières. Pour obtenir le résultat escompté, il importe d’utiliser des matériaux compatibles entre eux et de se mettre clairement d’accord quant à l’aspect souhaité.

Choix du mortier et des briques
Le choix du mortier est déterminé par l’épaisseur de joint souhaitée (voir Les Dossiers du CSTC 2011/2.3). Cette épaisseur doit répondre aux prescriptions du fabricant de mortier et doit être suffisamment importante que pour pouvoir reprendre les tolérances de fabrication et de pose des briques. Le fabricant de briques doit déclarer, dans ses fiches techniques, la classe de dispersion des dimensions (R1, R1+, R2, R2+ ou Rm), excepté dans certains cas particuliers, notamment lorsqu’il s’agit de briques irrégulières ou non rectangulaires (voir Les Dossiers du CSTC 2014/4.4).

Consulter l'article.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille