Veilleconstruction.be

« L’hydroélectricité : un savoir faire wallon »

Gentinnes_Moulin_Dussart_by_Dussart

 L’hydroélectricité est une source d’énergie renouvelable encore sous-exploitée. En 2012, la production est de 379 GWh, l’objectif wallon 2020 s’élève à 460 GWh. Soit un potentiel de +/- 10 MW et plus encore à l’horizon 2050.

Où la trouver ?

Hormis les barrages existants, la production wallonne se fait principalement ‘au fil de l’eau’. Les turbines sont installées soit directement dans le cours d’eau ou sur une dérivation artificielle sans lac de retenue.

Or ces conditions sont rencontrées dans beaucoup de sites industriels ou artisanaux aujourd’hui désaffectés. Leurs infrastructures subsistent, en plus ou moins bon état. D’autres implantations bénéficient d’une dénivelée importante sans pour autant avoir été exploitées.

L’Ingénieur Botman d’Energy Village (Bureau d’études en énergétique du bâtiment et en énergies renouvelables) s’est attardé sur le sujet lors de la journée transfrontalière de l’Energie durable 2013.

Son atelier, intitulé « L’hydroélectricité : un savoir faire wallon » a fait une démonstration magistrale :

  • de l’intérêt de la mise en exploitation d’un site ;
  • du peu, voire de l’absence nuisance et de l’intégration paysagère ;
  • de la possible origine belge du matériel ;
  • de la valeur ajoutée socio-économique régionale.

 

Le projet de référence

Energy_Village_integration_paysagereIl se niche au cœur des Ardennes, sur un petit ruisseau, dans le creux d’une petite vallée verdoyante. Petit, peut-être mais présentant une dénivelée de 50 mètres et un débit correct. La situation est idéale. Depuis plusieurs années, le propriétaire y pensait, à l’hydroélectricité. L’éloignement du réseau électrique, des problèmes de coupures de courant et une intuition de rentabilité le convainquent de passer à l’action. Il charge Energy Village de l’analyse.

Des études de site et de potentiel en démontrent rapidement le bien fondé. Le Bureau d’études mène le projet à son terme, c’est à dire jusqu’à la mise en service et le suivi des performances en ce compris, l’étude d’incidence, l’analyse financière avec gestion du dossier de subside, la conception avec un architecte local, la demande de permis, le chantier avec des entreprises locales, la coordination sécurité.

Les résultats obtenus sont très proches des estimations initiales (5%, et pas nécessairement en moins). A noter que les variations extrêmes que subissent parfois les conditions météorologiques rendent ces évaluations complexes. En résumé, une installation intéressante et performante qui fait la satisfaction de son propriétaire.

Energy_Village_hydroelectriciteQuelques détails techniques

  • Le local turbine est relié à la prise d’eau par une conduite enterrée en PVC de 500 mm de diamètre sur 1 km de longueur.
  • Prise d’eau, local turbine, cabine haute tension : un câble électrique de 4x150² transporte l’électricité produite sur 1,4 km, et une fibre optique relie tous les automates pour une connexion réseau rapide.
  • le débit nominal de dimensionnement du système de 200 litres/seconde soit une puissance de 75 kW. Cette puissance, rapportée aux composantes standards de la gamme JLA & Co (Moha), conduit à l’installation d’une turbine Crossflow de 75 KW.
  • La production annuelle a été estimée à 224 MWh, soit la consommation moyenne wallonne de 66 ménages classiques ou 110 ménages économes en énergie (URE).

Quelques détails financiers

  • demande d’aide à l’investissement auprès de la DG04. Vu les coûts des travaux de génie civil, l’intervention a été relativement substantielle (20% du montant du projet - nouveau taux forfaitaire appliqué pour ce type de projet par la DG04) ;
  • réduction d’impôt ;
  • retour sur investissement estimé aux environs de 15 ans.

Impact régional

  • volonté du maître de l’ouvrage d’impliquer des fournisseurs locaux tant au niveau du matériel que de la mise en œuvre ;
  • avantages d’une maintenance de proximité ;
  • câbles et raccordements électriques, fibres optiques, turbine et régulation, génie civil, ... tout est wallon hormis la grille : un projet à 98% de valeur ajoutée en région wallonne ;
  • moteur de développement économique régional.

 Consulter la présentation

Et chez notre voisine ?

La France aussi mise sur l’hydroélectricité et se lance dans la rénovation de moulins à eau. Hydrocop, ERCISOL (Energies Renouvelables Citoyennes et Solidaires), ... plusieurs sociétés, souvent issues de partenariats entre des acteurs régionaux, sont actives dans le domaine. Elles n’en sont plus à leur coup d’essai : moulin de Villars, centrales hydrauliques de Mathay, Nerac et de Moyenmoutier, barrage de Cessac autant d’installations déjà en fonctionnement, en passe de l’être ou à l’étude.

 Plus d'infos

De l’Europe au ruisseau d’à côté ...

Si le développement de l’hydroélectricité et les projets de rénovation d’anciens sites (Restor Hydro) s’inscrivent au plan européen, ils n’en ont pas moins des répercussions locales. C’est une technique très fiable et d’autant plus remarquable qu’au contraire d’autres sources d’énergie renouvelable, elle permet le stockage. La durée de vie du matériel est longue jusque 100 ans ou plus, avec peu d’entretien et de réparations. Bref, c’est une technologie vraiment durable.

Moulin_de_Saint_Denis_by_GrandmontEvidemment, tout le monde ne dispose peut-être pas d’un terrain isolé avec un dénivelée de 50 m, mais un ruisseau peut-être ? Dans notre patrimoine se cache tant de vieux moulins ...

N’y aurait-il pas quelques projets de rénovation durable en vue ? De beaux défis à relever : combiner la production d’hydroélectricité avec la rénovation des bâtiments aux nouvelles normes énergétiques, surtout lorsqu’ils sont classés.

 

Attendu en matière d’offre de formation : information aux stagiaires

 

Sources :
- « L’hydroélectricité, un savoir-faire régional et wallon », Etienne Botman, Energy Village – atelier thématique n°1 lors de la 2ème édition de la journée transfrontalière de l’Energie durable (Hainaut Développement) à Mons le 10/10/2013, jted.eu
- « L'hydroénergie en Wallonie: panorama et potentiel », résumé de l'intervention du Facilitateur Hydroénergie, Matinée hydroélectricité CRDG du 26/11/2013 à Incourt – d’après le PDF, crdg.be
- « Energies renouvelables en Région wallonne - Ressource, valorisation et impacts », Michel HUART (APERe asbl) et Didier MARCHAL (ValBiom asbl, pour le Rapport sur l’état de l’environnement 2006 de la DGRNE du MRW, version du 25/08/2006, csa-be.org
- « Qui a dit que les moulins à eau n'avaient plus d'avenir ? », publié le 13/12/2013 à 07:25, enerzine.com, consulté suite à la lettre électronique du vendredi 13/12/2013 8:21
- energy-village.be, jted.eu, restor-hydro.eu, hydrocop.fr, ercisol.com, consultés les 19 et 20/12/2013

Source des illustrations :
- «  Gentinnes - Belgique/Belgium - Le Moulin Dussart », by Daniel Dussart, 08/2003 - Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic license, commons.wikimedia.org
- Energy Village
- « Saint-Denis (Mons) (Belgique), le vieux moulin à eau (XVIIIe siècle) », by Jean-Pol Grandmont (travail personnel), 12/072005, 17:00:44  - Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license, commons.wikimedia.org
Leur utilisation n’engage en rien les auteurs/sociétés/organismes sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l’article.

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille