• ETICS sur constructions à ossature en bois : raccord en pied de mur

    CSTC-degradation-pied-de-mur-etics-sur-ossature-boi

    Depuis quelques années, l’application d’un enduit sur l’isolation extérieure (ETICS) compte parmi les techniques de parachèvement des constructions à ossature en bois. Il est important de rappeler qu’un ETICS est un système à barrière d’étanchéité unique dont la durabilité requiert une conception adéquate, une réalisation correcte des détails, un choix judicieux des matériaux constitutifs de la paroi et un entretien périodique (des joints souples en particulier). Cet article relève quelques points essentiels relatifs à la réalisation du pied de mur. 

  • Révision de la NIT 215 : du neuf pour le pare-vapeur

    CSTC-compartimentage-incompatibilite-membranes

    Les nombreuses évolutions dans le domaine des toitures plates ont rendu nécessaire la révision de la NIT 215. Cette révision touchant désormais à sa fin, nous pouvons vous en dévoiler une petite partie, en l’occurrence le chapitre consacré au pare-vapeur. Quelles nouveautés y trouverez-vous en la matière ? 

  • Systèmes d’isolation capillaires actifs : une solution innovante pour isoler par l’intérieur ?

    CSTC-systeme-isolation-traditionnel-etanche-vapeur

    Ces derniers temps, on recourt de plus en plus souvent aux systèmes d’isolation capillaires actifs pour isoler les murs du côté intérieur. Mais quel en est exactement le principe de fonctionnement ? Et quels en sont les avantages par rapport aux systèmes d’isolation intérieure traditionnels ? 

  • Une réalisation efficace des points singuliers de l’étanchéité à l’air est-elle envisageable?

    produit/etancheite/dorken
    Assurer le raccord d'un pare-vapeur, au niveau d'un entrait, d'une contrefiche ou d'un passage de gaine, pose souvent problème...
    Une adhérence limitée des rubans adhésifs sur certains matériaux, leur pliage  à l'intersection d'angles multiples générés par différentes parois, autant de difficultés à résoudre.
    Sans parler de la tenue dans le temps !
    La discontinuité du pare-vapeur ou de raccords non collés entraîne des déperditions d'énergie par convection jusqu'à 10 fois supérieures à la diffusion au travers de la paroi isolée.