Veilleconstruction.be

Une lecture intuitive des données, ça existe ! ... Aussi dans la construction !

Mois de mai le plus chaud depuis 1833, 38° en Sibérie, … les informations sur le mal-être climatique ne cessent de tomber. Accident ? Tendance ? Découvrez-le avec les warming stripes d’Ed Hawkings, un exemple parfait de l’intérêt de la visualisation de données pour leur lecture intuitive.

Ce langage graphique est tout aussi utile dans la construction pour, d’abord rendre visibles et ensuite, comprendre des dynamiques à l’oeuvre dans nos bâtiments.

L’exemple des warming stripes

Ed Hawkings est météorologue et professeur à l’Université de Reading (Royaume-Uni). Il aime se plonger dans l’histoire contemporaine (à l’échelle géologique) du climat pour essayer d’en dégager des tendances. Donc, des données, il en manipule tous les jours. Inutile de vous dire qu’il y en a beaucoup ! Il perçoit de suite l’intérêt de présenter l’information autrement qu'en colonnes de chiffres. Il existe bien les traditionnels camemberts ou autres histogrammes qu’il ne trouve pas très ludiques et, comme il ne manque pas d’idées, il explore d’autres pistes de visualisation.

Son premier essai, en 2016, est une modélisation dynamique en 3 dimensions, la spirale climatique qui a vite fait le buzz. Vous en avez un exemple en vidéo ci-dessous. Elle traduit l’évolution chronologique des moyennes de la température annuelle. Son élargissement impressionnant n’est que le reflet du réchauffement climatique.

C’était mal connaître Ed Hawkings que de croire qu’il allait s’arrêter en si bon chemin. Deux ans et quelques essais plus tard, il crée les « warming stripes », un ensemble de rayures colorées ressemblant à un code-barres. L’idée est brillante. Le principe est très simple, l'expression minimaliste :

1 barre = 1 année = 1 température = 1 couleur

Deux paramètres le sous-tendent :

  • le temps : le graphique, mis à jour annuellement, débute en 1850 à gauche et court jusqu'à nos jours;
  • la différence de température : à chaque élévation de la température moyenne de 1,35°, la couleur évolue partant du bleu pour les plus basses jusqu’au rouge pour les plus élevées.

Warming-stripes-behind-line-graph-RCraig09Non seulement cette représentation graphique du réchauffement climatique est originale et esthétique mais surtout, elle permet la sensibilisation du grand public avec un langage universel et explicite.

Comparez deux méthodes sur cette image : une représentation traditionnelle sous forme de points est superposée à celle innovante des bandes chauffantes. Qu’en pensez-vous ?

 

En juin 2019, il met en ligne le site showyourstripes.info qui offre à chacun la possibilité d’éditer les bandes chauffantes selon les données disponibles à travers le monde. Peut-être y trouverez-vous la vôtre ? Celle de la Belgique existe. Elle apparaît fugitivement dans la vidéo de ce tweet.

Le recours à des langages graphiques pour permettre une compréhension rapide de données est un concept qui existe dans bien d’autres domaines comme le graphe d’adjacence du Dictionnaire Électronique des Synonymes (DES) de l’Université de Caen, un outil graphique pour explorer les différents sens d’un mot.

 

Et dans la construction ?

De telles méthodes de visualisation ont toute leur place dans la construction. La montée en puissance de la digitalisation, et notamment du BIM, ne peut que renforcer le recours à un langage graphique pour traduire des données chiffrées : calcul de stabilité, dynamique des fluides, transmission thermique, ensoleillement, …

Des modules additionnels sont développés par les éditeurs de logiciels tels que Revit, Autocad, Sketchup, … pour rendre visible ce qui ne l’est pas. Avec ces outils, ils facilitent la compréhension du comportement des bâtiments et une intervention anticipée sur les problèmes techniques éventuellement dévoilés et ce, dès la conception.

  • Chez Autodesk, Robot Structural Analysis vient se greffer sur Revit pour analyser et visualiser la charge structurelle.
  • Chez Archicad, l’extension du logiciel éponyme, GRAPHISOFT EcoDesigner STAR, aborde les domaines énergétique et climatique. Ses simulations font véritablement évoluer le standard BIM (Building Information Model) en BEM (Building Energy Models).
  • Du côté de Sketchup, Sefaira intégré à SketchUp Studio ouvre des possibilités par ses illustrations sur l’amélioration de la consommation énergétique, de l’éclairage naturel ou encore du confort thermique.
  • Même des consultants indépendants en développent à l’image de Cove.tool et ses modélisations pour Revit, Rhinoceros ou Sketchup.

Les fabricants exploitent aussi les ressources de la communication graphique. Aider les concepteurs et prescripteurs à tirer le meilleur parti de leurs produits est tout à leur avantage. Le Groupe Velux, par exemple, a développé pour les professionnels un outil de simulation de l’éclairage naturel, «  Daylight Visualizer »  pour mieux appréhender l’influence sur un espace du choix d’un modèle de fenêtre de toit et son positionnement.

 

Les informations sous le titre « Et dans la construction ? » sont reprises d’un article de l'Architecte Eduardo Souza pour Archdaily. Vous pouvez le consulter en entier (et en anglais) en cliquant sur le lien du tweet. Vous y trouverez également, à la fin, une galerie d’images de modélisations qui donnent une idée du potentiel de l'expression graphique qu’elle soit en 2 ou en 3D.

 

 

Sources :
- « Climat : le réchauffement de la planète étonnamment illustré », Akhillé Aercke (TWC France), 28/05/2018, weather.com
- showyourstripes.info
- « Warming stripes », en.wikipedia.org
- « Le Dictionnaire Électronique des Synonymes(DES) et ses graphes d’adjacence », Laurette Chardon, 06/05/2020, mrsh.hypotheses.org
- « Visualizing the Invisible: Illustrating Structural and Comfort Analyses », Eduardo Souza, 15/06/2020, www.archdaily.com
- « Daylight Visualizer », www.velux.com
Source des photos utilisées à titre d’illustration (leur utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article) :
- « Warming stripes w:data visualization diagram that represents temperature deviations above (in red stripes) and below (in blue stripes) a 1951-1980 mean value », RCraig09, 20/01/2020, Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International license, commons.wikimedia.org
- « Warming stripes BEHIND line graph - Berkeley Earth (world) », RCraig09 (travail personnel, 05/07/2019, Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International license, commons.wikimedia.org

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille

Loading ...