connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // L’Auto-Réhabilitation Accompagnée (ARA) : un projet d’intérêt général

L’Auto-Réhabilitation Accompagnée (ARA) : un projet d’intérêt général

NEW ! Une formation universitaire ...

Dans le cadre du projet FAI-Re, l’Université du Littoral à Saint-Omer intègre dans son programme une formation en Auto Réhabilitation Accompagnée. Les inscriptions à cette formation diplômante sont déjà ouvertes.

Elle se déroulera en novembre et décembre 2017.

Vous trouverez plus d’info sur le site www.fai-re.eu.

Si vous souhaitez des infos supplémentaires sur le financement possible par le projet, prenez contact avec le Cluster Ecoconstruction :

  • Adresse : rue Eugène Thibaut 1C à B-5000 Namur
  • Tél : +32 81 81 03 10
  • Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mise à jour le 11/09/2017 suite au courriel d’Espace Environnement asbl du 08/09/2017 11:57


 

L’Auto-Réhabilitation Accompagnée (ARA) est une démarche économique sociale et solidaire.  Concrètement, l’ARA permet à des familles de rénover leur maison en précarité énergétique. 

Les  habitants / propriétaires bénéficient d’une aide technique et sociale.  Ils peuvent alors
-    réaliser un bilan énergétique de leur bien,
-    améliorer leur qualité de vie en rénovant leur maison (exemple : isolation des combles, d'un plancher, des murs, du chauffe-eau ou réfection de la peinture),
-    acquérir des compétences,
-    réduire le coût des travaux et parfois, les factures énergétiques,
-    être davantage autonome et réaliser l’entretien par la suite,
-    tisser des liens sociaux avec l’équipe, les bénévoles ou les proches qui viennent en appui,
-    ...

Les familles sont accompagnées par un animateur pour organiser le chantier, apprendre le geste technique, garantir la qualité des travaux, veiller à la sécurité, ...  Des médiations sont également possibles si les habitants locataires rencontrent des problèmes de communication avec leur propriétaire concernant la salubrité du bien loué.  

Mettre en place un projet d’ARA nécessite un réseau d’acteurs : association, entreprise, artisan, … En France, ce réseau est déjà très productif, entre autre, grâce aux bénévoles des Compagnons bâtisseurs : un mouvement associatif, actif depuis plusieurs décennies.  De manière générale, cette association aide les familles dans la rénovation ou la construction de leur logement et pour l’ARA, ils sont notammant soutenus financièrement, depuis 2015, par l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

 

 

Vous retrouverez des informations pratiques, cas concrets et bilan après 2 ans sur une initiative d’ARA dans les Alpes de Haute-Provence sur ce site : http://www.ener04.com/

 

Qu’en est-il en Belgique ?  L’idée fait son bonhomme de chemin.  Le 3 février nous vous parlions d’une table ronde transfrontalière sur la rénovation accompagnée.  Le prochain évènement sur le sujet est prévu le 9 mars : un « Goûter transfrontalier - Auto Réhabilitation Accompagnée et assurances », organisé par le cluster Eco-construction (plus d’infos en cliquant ici).

Bien utilisé l’ARA peut être un outil économique, politique et social en matière de rénovation efficiente.  Nous pourrions voir émerger un nouveau métier dans le secteur de la construction : animateur technique en auto-réhabilitation accompagnée.  Si l’avenir consiste en plus d’entraide et de collaboration, ce projet devrait avoir un grand succès.  Affaire à suivre …

 

Vous souhaitez encore plus d'informations sur le sujet ?

Sources :

http://clusters.wallonie.be/
http://www.anah.fr/
http://www.ener04.com/
http://maisonhabitatdurable.be/
http://www.veilleconstruction.be/
http://www.compagnonsbatisseurs.org/

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille