Imprimer
Affichages : 222

La pose d’une toiture sarking, qui consiste à isoler une toiture à versants par l’extérieur, implique une augmentation de l’épaisseur du lattage et du contre-lattage par rapport à la pose traditionnelle. Par ailleurs, l’espace entre la gouttière et des éléments de toitures ondulés peut s’avérer inesthétique. Relever la gouttière et remonter la sous-toiture peut toutefois faire la différence.

Pose traditionnelle d’une gouttière

Si l’on se réfère aux détails figurant dans les Notes d’information technique relatives à l’exécution de toitures en tuiles (NIT 175, actuellement en révision) et en ardoises (NIT 219), on remarque que les gouttières sont fixées à la hauteur des chevrons. Ce mode de fixation permet de faciliter l’évacuation des eaux pluviales s’écoulant de la sous-toiture. Il est éventuellement possible de fixer la gouttière par l’intermédiaire de la planche de rive, moyennant quelques adaptations (voir Les Dossiers du CSTC 2012/3.6).

Dans le cas d’une pose traditionnelle, l’espace entre la gouttière et la couverture correspond à la distance séparant les chevrons de la couverture, et donc à l’épaisseur du lattage et du contre-lattage.

La hauteur du galbe éventuel des tuiles doit également être prise en compte, d’autant plus qu’elle peut dépasser 5 cm.

 

CSTC-impact-augmentation-espace-gouttiere-couvertureImpact esthétique de l’isolation par l’extérieur

Etant donné que la mise en œuvre d’une toiture sarking implique l’utilisation de fixations d’un diamètre supérieur à celui des fixations utilisées pour une toiture traditionnelle, il est nécessaire d’adapter la section du contre-lattage (au moins 30 x 50 mm pour des fixations de 6 mm de diamètre; voir NIT 251).

Il en résulte un accroissement de l’espace entre la gouttière et la couverture dont l’impact sur l’aspect du pied de versant est plus important encore si la couverture est formée de tuiles galbées ou si l’on décide de ne pas modifier la hauteur des évacuations d’eaux pluviales malgré l’ajout de matériau isolant sur le toit (voir figure 1).

 

Consulter l'article.

 

 

Source de la photo d'introduction utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.