Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Parachèvement // Plafonnage - cimentage // Qui se soucie du dos du plafonneur ?

Qui se soucie du dos du plafonneur ?

filmm_org_isolation_acoustique_cloison

La PEB fait la une, l’isolation thermique aussi. Il est cependant une thématique plus discrète, mais bien actuelle, l’isolation acoustique. Trafic aérien, mitoyenneté, promiscuité, autant de nuisances sonores qui associées à la recherche d’un meilleur confort de vie aboutissent à la révision des normes existantes ou à de nouvelles publications. C’est une opportunité saisie par les fabricants pour mettre sur le marché de nouveaux produits.

Gyproc, division de Saint-Gobain Construction Products Belgium SA, par exemple, a sorti le système de cloisons SoundBlock, composés de plaques et profilés spécifiquement étudiés pour limiter la transmission sonore. Ce système est présenté par la société comme «La combinaison unique de la plaque Gyproc SoundBlock et du profilé Metal Stud SoundBlock vous garantit un confort sonore de grande qualité, avec des cloisons très minces, très faciles à poser comme les autres systèmes Gyproc.». La prouesse technique est à souligner : la plaque SoundBlock, bien que plus dense, est plus souple qu’une plaque classique.  

porte_plaque-stanleyRestons cependant vigilants! En effet, par rapport à une plaque classique de 12,5 mm d’épaisseur, la SoundBlock (en même épaisseur) pèse 2 kg de plus par m². Un calcul rapide montre que, lors de la manipulation d’une plaque de 1,20 x 2,60 m, le plafonneur porte plus de 6 kg supplémentaires et, pour une plaque de 3,00 m de hauteur, plus de 7. 

Combien pensez-vous qu’un plaquiste puisse poser de plaques sur une journée ? …un chemin tout tracé pour l’arrivée des troubles musculo-squelettiques (TMS). 

Le dos du plafonneur est fort sollicité, il convient de le ménager ! 

  • Lors de l’apparition de nouveaux produits, il faut être attentif aux différences qu’ils sont susceptibles d’induire par rapport à des habitudes de travail. Pour les plaques SoundBlock, au vu de la surcharge, il est essentiel d’utiliser des aides à la manutention et de respecter les conseils/consignes pour la manipulation de charges lourdes.
  • Autant que possible, il est préférable d’utiliser des techniques qui adaptent le travail à l’homme. L’embauchage des murs avec une  projeteuse (éventuellement équipée d’un silo) rencontre ce principe.
  • Il est aussi important de privilégier des produits qui, lors de leur développement, ont fait l’objet non seulement d’une étude technique mais aussi ergonomique. Un exemple puisé à la rubrique « carrelage» pour illustrer cette réflexion : le mortier colle allégé ULTRALITE S1. Une attention particulière a été apportée à l’ergonomie au niveau du conditionnement : poids du sac et poignée. C’est d’ailleurs un argument commercial de MAPEI.

 

Sources consultées le 02/11/10 :

Commentaires   

 
#1 Michel De Bes (Fecamo) 15-01-2011 17:55
Je suis un fervent de tout ce qui peut soulager l’humain , comme vous le décrivez dans l’article la colle ultralite de chez mapei c’est la manutention d’un sac de 15kg ,mais aussi lors de la manutention une fois le produit mélanger, rien que du bonheur ,il faudrait encore et encore communiquer sur le sujet. ]Soyons futuriste.
 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille