connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Parachèvement // Peinture du bâtiment - pose de revêtements // Des rumeurs absurdes circulent à propos du pistolage

Des rumeurs absurdes circulent à propos du pistolage

Cher ! Compliqué ! Sans intérêt ! …  J’en ai déjà entendu des rumeurs sur le pistolage. Et pourtant, si vous saviez …
J’ai acheté mon premier pistolet il y a plus de 20 ans. Entre lui et moi, c’est une histoire d’amour ! Même ma femme en est jalouse ...
Je vous raconte …

Un client me contacte.

un_client_demande_de_repeindre_son_garage

 

 

Je mesure. Un grand garage, vraiment !
Je calcule, lui remets mon devis.
En méthode traditionnelle, bien sûr !

Sur l’entrefaite, j’entends parler de pistolage ??????
Ma curiosité est titillée …

Je me renseigne. Je suis prudent. Vous le savez bien. La technique me parait intéressante.

Mon client passe commande.
Je dois décider. Vite. Il est pressé.
J’achète mon premier pistolet.

Devinez quoi ?
Un seul chantier, il est amorti !
Mon client est content. Moi, aussi.

Et depuis, je m’intéresse aux évolutions techniques du matériel de pulvérisation.

Les nouveaux équipements sont pratiques, bien pensés et accessoirisés. Même pour des petites surfaces, le résultat est aussi beau qu’à la brosse ou au rouleau, et bien plus rapide. Le minimum, c’est 10 m², parfait pour un modèle compact.

Le pistolage est une technique qui se maîtrise sans grande difficulté. Les appareils sont conçus par des professionnels pour des professionnels. Ils s’apprivoisent rapidement. Je veux dire, les appareils, pas les professionnels. Avec l’expérience - vous verrez - vous gagnerez encore plus en vitesse. L’investissement sera prestement rentabilisé par votre rapidité d’exécution. Vous serez surpris, croyez-en mon expérience, de voir votre achat amorti avant même la fin du chantier. Nettoyer les nouveaux modèles prend moins de temps que déguster une crème glacée !  

Et la protection ? Vous avez raison, la protection de la zone de travail doit être soignée. C’est peut-être le seul petit bémol. Mais il est largement compensé. Souvent deux couches suffisent au lieu de trois avec une application traditionnelle. Un gain de matière, un gain de temps. Vous appliquez plus vite la couche suivante, les temps de séchage des peintures le permettent.

Et si votre client s’inquiète ? Vous aurez vite fait de lui démontrer qu’il a tout à y gagner.

« Plus  vite et mieux ! » telle pourrait être la devise de la pulvérisation.

Cher ! Compliqué ! Sans intérêt ! …  Vous y croyez toujours ? Mon premier pistolet, je l’ai encore. C’est un ancêtre maintenant. Lui qui a ouvert mon horizon à de nouvelles techniques …

 

En savoir plus sur cette technique vous intéresse ? J'ai trouvé sur le site www.contractorclub.com (GRACO) une série de vidéos explicatives.

 

 

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille