Imprimer
Affichages : 2989

Argio_chantier_habitation_BeauvechainOn lui demande 7500 € pour démolir une petite maison d’ouvrier agricole. Il décide de le faire lui-même. Déconstruire a bouleversé sa vision de l’art de bâtir. Pourtant, il est architecte. Il s’est déjà construit deux maisons.

Qu’a-t-il découvert ?

En démontant cet ouvrage, il retrouve la logique constructive de l’époque.

Celle où la terre extraite pour faire la cave est envoyée au four à briques le plus proche.
Celle où, dans ces fours artisanaux, toutes les briques n’ont pas le même degré de cuisson.
Celle où les briques peu cuites, plus fragiles, sont utilisées pour les murs intérieurs. Lui, les stocke dans son jardin et ne retrouve, au printemps suivant, qu’un tas d’argile.

Argio_trou_dextraction_dans_le_jardin_de_l_architecte_DespretC’est alors qu’il se dit : ‘ Et si moi aussi je creusais un trou dans mon jardin ?’. Aussitôt dit, aussitôt fait. La terre s’offre à lui, une argile blonde, riche et douce à la fois : le début d’une grande aventure ! A la découverte de la construction en terre, il explore les techniques de la terre crue.

Lui, c’est Géry Despret. Son projet, c’est Argio. Nous avons visité son chantier. Les deux ont évolués en parallèle : la production de briques en terre crue et la maison.

 

Le projet

Son idée, c’est la production industrielle de briques de terre crue. L’unité de production est maintenant opérationnelle, après deux ans de maturation. Des Centres de recherche agrées (CRA) comme le Centre Terre et Pierre, le CSTC ou encore l’INIRISMa, Innov’Action l’ont soutenu tant dans sa recherche que dans l’étude de faisabilité de son projet.

La production s’inscrit dans une démarche durable de :

Les brevets belge et internationaux sont en cours de dépôt. La labellisation ‘Nature plus’ est prévue.

La principale innovation, c’est la création d’un bloc de terre crue, bien résistant à l’eau et au gel (faible porosité) et son process de fabrication. L’industrialisation permet la normalisation et la catégorisation. Les performances du matériau peuvent être comparées à celles d’autres matériaux.

Des produits complémentaires ont été développés :

 

Argio qui voulait d’abord s’ancrer dans le marché belge connaît un succès international fulgurant suite à un bref reportage de la RTBF qui a circulé dans nombre de pays francophones (Canada, Caraïbes, ...). C’est peut-être un peu tôt pour cette tout jeune entreprise mais elle relève le défi.

 

A suivre ...

 

Source : visite du chantier de l’Architecte Despret et entretien, le 21/06/2013, Beauvechain
Photos prises lors de la visite. Leur utilisation n’engage en rien l’auteur de projet, les sociétés Argio et IsoHemp sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l’article.