Imprimer
Affichages : 137

L’application sur chantier d’un système de peinture anticorrosion sur une structure métallique en acier ou en acier galvanisé requiert des compétences particulières. Même si la mise en œuvre sur site concerne plus spécifiquement les travaux d’entretien ou de réparation, elle n’en doit pas moins être menée avec attention, notamment en ce qui concerne la préparation de surface et l’élimination d’éventuelles contaminations.

L’une des solutions les plus courantes pour protéger de la corrosion les structures en acier disposant ou non d’un revêtement en zinc (galvanisation à chaud, métallisation, …) consiste à en peindre la surface (voir figure 1). Aujourd’hui, bon nombre de formulations de peinture permettent de répondre aux différentes contraintes et sollicitations extérieures. Pour être durable, un système de peinture anticorrosion doit toutefois être appliqué en tenant compte :

 

CSTC-peinture-poutrelles-metalliques-sur-sitePrincipaux mécanismes de protection

Le fer et l’acier se corrodent au contact de l’eau et de l’oxygène présents notamment dans l’atmosphère, la pluie ou l’eau de condensation. Des composés tels que les chlorures ou les sulfates peuvent accélérer la corrosion. Il est cependant possible de ralentir ou d’empêcher cette réaction grâce aux trois principales stratégies suivantes :

 

Conditions environnementales et système de peinture

Le système de peinture doit être sélectionné en fonction :

 

Consulter l'article.

 

 

Source de la photo d'introduction utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.