Imprimer
Affichages : 229

Le secteur de la construction connaît actuellement une véritable révolution numérique. Les nouvelles technologies peuvent en effet se révéler utiles pendant les phases de conception et de construction d’un bâtiment, mais également durant sa phase d’utilisation. Elles offrent des avantages aussi bien aux utilisateurs et aux gestionnaires du bâtiment qu’aux professionnels de la construction. Néanmoins, ces derniers ne voient pas toujours très bien les possibilités que peut représenter cette numérisation. 

Pourquoi des bâtiments intelligents ?

CSTC integration capteur dans chassisBien que les technologies ne soient pas nécessaires pour rendre un bâtiment plus ‘intelligent’, elles comptent néanmoins parmi les ‘ingrédients de base’ pour qu’il le devienne. En effet, l’utilisation de technologies rassemblant et traitant des données permet de mieux se rendre compte de ce qui se passe à l’intérieur et aux abords du bâtiment, et de proposer des modifications basées sur ces observations. Il est ainsi possible d’adapter le bâtiment de manière plus adéquate aux besoins et aux souhaits des utilisateurs. Ces technologies permettent notamment :

 

Vers une gestion plus intelligente de l’énergie

Bien que l’on veille de plus en plus à améliorer les performances énergétiques des bâtiments, la consommation observée durant la phase d’utilisation est souvent bien plus élevée que celle prévue lors de la phase de conception. Ceci est principalement dû au fait que les systèmes de régulation sont réglés de façon non optimale, voire incorrecte. Ce décalage appelé performance gap peut être corrigé en surveillant de plus près les installations et en y apportant les modifications nécessaires.

Par exemple, des capteurs ont été intégrés dans les châssis de l’hôpital AZ Zeno à Knokke, afin de constater leur statut (voir figure 1). En combinant ces données avec celles du système de climatisation, on évite de chauffer ou de refroidir les locaux lorsque les fenêtres sont ouvertes. Mesurer le taux d’occupation (voire compter le nombre de personnes présentes) permet aussi de contrôler avec plus d’efficacité certaines installations (système de chauffage ou de refroidissement, éclairage, …).

 

Consulter l'article.

 

 

Source de la photo d'introduction utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.