Veilleconstruction.be

A Chaumont-Gistoux, une expérience d’habitat groupé atypique 2/2 - Les techniques - L’étanchéité à l’air

Index de l'article

Chaumont_ambiance_interieureLes travaux dans le corps de logis ne sont pas suffisamment terminés pour passer un test blower door. Il manque encore la porte de la cave, la fermeture de soupiraux, ... 

Par contre, il a été effectué pour les 4 logements déjà en location, avec un résultat de 1,5 au lieu du 0,6 exigé pour une certification passive. Pourquoi ? 

Le mode de calcul a pris en compte chaque logement individuel alors qu’au niveau du mitoyen, l’étanchéité à l’air n’avait pas été réalisée comme sur les murs de façade. Le passage d’air se situe principalement au niveau du plancher où les murs n’ont pas été plafonnés. Dans ce cas de construction de 4 logements neufs contigus, il eut fallu tester tout le volume en laissant des ouvertures dans les murs de refends à refermer par la suite.  

Même s’il n’est pas certifié et malgré un test d’étanchéité à 1,5, le bâtiment consomme pourtant moins de 15kwh/m²/an, comme l’exige un logement passif.

 

En résumé, cet ensemble de logements est un parfait exemple d’architecture bioclimatique et solaire passive fondée sur une bonne compréhension de la physique naturelle du bâtiment. Mais c’est aussi une architecture collective et organique qui, par ses détails et ses ambiances, donne envie d’y habiter.

 

Sources :
- Compte rendu de la visite de l’habitat groupé de Chaumont-Gistoux, portes ouvertes Eco-bâtisseurs, circuit ‘Eco-matériaux’, organisé par le cluster Eco-construction asbl dans le cadre du projet européen Greenov, le 11/11/2013
- ecobatisseurs.be, architectes-aadd.be
Source des illustrations : photos réalisées lors de la visite. Leur utilisation n’engage en rien l’auteur/les propriétaires sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l’article.

.

 

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille