• Contrôler la résistance en compression du béton en cas de litige

    CSTC-essai-resistance-compression-beton-photo-carotte-avec-ratio

    Depuis sa parution en 2007, la norme NBN EN 13971 est largement utilisée lorsqu’un doute survient concernant la résistance mécanique du béton. En effet, lorsque celui-ci se fissure ou se dégrade prématurément, la conformité de la classe de résistance du béton livré et mis en œuvre peut être aisément vérifiée et comparée à celle du béton commandé. De nombreuses critiques ont toutefois entraîné une révision approfondie de cette norme.

  • Corrosion des toitures chaudes avec couverture en zinc

    CSTC-exemple-complexe-toiture-zinc-non-aere

    La division ‘Avis techniques et consultancy’ du CSTC observe depuis peu une augmentation du nombre de dégradations des toitures chaudes munies d’une couverture en zinc. Les recherches que nous avons menées révèlent que la protection offerte par le coating appliqué en sous-face du zinc est limitée, ce qui accroît le risque de corrosion en présence d’humidité.

  • COVID-19 : comment respecter les distances sociales sur chantier ?

    CSTC-covid-pose-corniere-support-maconnerie-travail-a-plusieurs

    L’impact de la crise du COVID-19 sur les entreprises de construction est considérable. Si certains chantiers ont été à l’arrêt, d’autres doivent faire face à une série de mesures inédites : respect de la distanciation sociale, réorganisation de certaines tâches, coordination adaptée des sous-traitants sur les chantiers, tâches supplémentaires (nettoyage et désinfection des outils, par exemple), … La distanciation sociale constitue sans aucun doute la mesure la plus contraignante qu’il n’est pas toujours possible de respecter. 

  • Dépôts noirs dans les immeubles d'habitation

    CSTC-depot-noir-au-dessus-radiateu

    La division Avis techniques du CSTC doit régulièrement répondre à des questions relatives à la formation de dépôts noirs dans les immeubles d'habitation. Ceux-ci apparaissent en général pendant ou juste après la période hivernale, et ce principalement dans les bâtiments neufs ou récemment rénovés. Il arrive cependant que ce phénomène soit également observé assez longtemps après la construction du bâtiment. Cet article a pour objectif de faire la lumière sur les caractéristiques et les origines de ces dépôts et propose en outre quelques mesures visant à réduire leur formation.

  • Des drones pour inspecter les éléments de construction difficiles d’accès

    CSTC-illustration-pretexte-drone-en-vol

    Il est parfois relativement difficile d’inspecter en toute sécurité l’état d’une toiture, des façades d’un immeuble ou de toute autre structure. Dans ce genre de situations, les drones peuvent s’avérer très utiles.

  • Des façades vertes pour réduire la gêne acoustique à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments

    CSTC-illustration-pretextephoto-facade-vegetalisee-voisine-facade-pierre

    Les éléments de construction écologiques tels que toitures, parois ou écrans sont de plus en plus fréquents dans les stratégies de développement urbain durable. Ils contribuent entre autres à accroître la qualité de l’air, à limiter le réchauffement climatique, à créer des réserves d’eau supplémentaires et à développer la biodiversité de nos villes. Ils peuvent aussi être utilisés pour réduire la gêne acoustique à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments. 

  • Des finitions durables pour les menuiseries extérieures en bois

    CSTC-chassis-bois-dans-cuisine

    De nombreux paramètres peuvent influencer la durabilité d’une finition pour bois. Selon une étude prénormative, sa compatibilité avec le support doit être vérifiée en priorité. La teinte de la finition, son épaisseur initiale et la perte d’épaisseur au fil du temps auront, quant à elles, un impact considérable sur les délais d’entretien.

  • Des prémurs pour structures étanches ?

    CSTC-batiment-courbe-beton-illustration-pretexte-premurs

    Les prémurs sont particulièrement prisés sur chantier aujourd’hui, puisqu’ils permettent de réduire drastiquement les coûts et la durée de construction. Leur mise en œuvre engendre toutefois des problématiques spécifiques, notamment lorsqu’ils sont utilisés pour la réalisation d’une structure ‘étanche’.

  • Des solutions pour éviter la surchauffe

    CSTC-creme-glacee-devant-piscine-surchauffe

    Est-il possible de concevoir ou de rénover des maisons dans lesquelles les températures restent confortables en été ? Oui, si l’on adopte dès le début du projet une stratégie globale prenant vivement en considération les paramètres du bâtiment (inertie, taille et orientation des fenêtres, volumétrie, …) et la mise en place de moyens passifs et/ou de systèmes actifs visant à lutter contre la surchauffe. Il faut néanmoins veiller à ce que les systèmes de refroidissement actifs n’entraînent pas une hausse significative de la consommation énergétique.

  • Des systèmes de ventilation repensés pour la rénovation

    CSTC-ventilation-systeme-D-sans-conduit-ventilation-vers-sejour

    Installer un système de ventilation conforme à la norme NBN D 50-001 à l’occasion de travaux de rénovation n’est pas toujours aisé. La plupart des logements existants en étant dépourvus, la qualité de l’air intérieur y est insuffisante. Des systèmes innovants et plus faciles à installer ont été identifiés dans le cadre du projet Prio-Climat. Ceux-ci seront prochainement testés dans des logements sociaux. 

  • Des tutos et webinaires au secours des bardages extérieurs en bois 

    illustration-pretexte-tutos-formawood-bardage-bois-blanc-avec-bande-et-inscription-tutos

    Décoloration, pourriture, déformation, … sont quelques-unes des pathologies associées aux bardages extérieurs en bois. Elles trouvent leur source dans le choix des essences, la conception de la paroi, le stockage des matériaux, la mise en œuvre ou encore une (éventuelle) protection.

    Un bon accompagnement technique est essentiel. D’où l’importance de projets de formation européens comme Formawood ou de publications de spécialistes tel le Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC).

  • Détecter les fuites et la corrosion dans les installations sanitaires et de chauffage

    CSTC-illustration-pretexte-detection-fuite-sanitaire-chauffage-vue-dessin-ville-verte

    Un monitoring numérique capable de détecter la corrosion et les fuites permet d’éviter des situations dangereuses, des dommages éventuels ainsi qu’une augmentation de la facture d’eau.

  • Déterminer la dilatation des vitrages en conditions estivales

    CSTC-contraction-gaz-triple-vitrage-hiver-dilatation-ete

    Dans Les Dossiers du CSTC 2018/2.7, nous relations des cas de pathologies spécifiques aux petits vitrages isolants en conditions anticycloniques hivernales. Or, de nouveaux cas de pathologies se sont présentés pour des triples vitrages de petites dimensions dont les cavités étaient supérieures à 12 mm… mais en conditions estivales cette fois !

  • Déterminer la résistance au feu des maçonneries à l’aide de valeurs tabulées

    CSTC-dessin-maconnerie-brique-avec-feu-illustration-pretexte-valeurs-tabulees

    Dans la pratique, les maçonneries sont souvent considérées comme résistantes au feu. Mais à quelle classe de résistance au feu appartiennent-elles exactement ? Certains fabricants reprennent cette classe dans leurs fiches techniques. Il est également possible de la déterminer en recourant aux valeurs tabulées fournies par la norme NBN EN 1996-1-2 (Eurocode 6) et son annexe nationale récemment révisée. 

  • Dimensionnement des conduites d’eau dans les installations sanitaires

    CSTC-salle-de-bain-illustration-pretexte-dimensionnement-conduites-eau-sanitaire

    Une étude du CSTC a récemment révélé que les débits de pointe mesurés dans les installations de distribution étaient très similaires à ceux calculés selon la méthode de dimensionnement décrite dans la norme DIN 1988-300. Cet article fournit de plus amples détails concernant cette méthode rendue obligatoire en Flandre dans le cadre des BBT Legionella. On y explique également comment définir le diamètre intérieur minimal des conduites.

  • e-NIT 244 : fixation de l’étanchéité de toiture à l’acrotère

    CSTC-facade-appartement-avec-acrotere-illustration-pretexte

    La version numérique de la NIT 244, également appelée e-NIT 244, est uniquement disponible en ligne sur le site Internet du CSTC. Grâce à cette numérisation, le groupe de travail émanant du Comité technique ‘Etanchéité’ a la possibilité d’adapter les divers détails et les textes aux évolutions et connaissances nouvelles. Ainsi, quelques précisions ont récemment été apportées concernant le mode de fixation des différents types d’étanchéités à l’acrotère.

  • Efflorescences sur les maçonneries en briques : origine et traitement

    CSTC-principales-efflorescences-en-Belgique

    La surface d’une maçonnerie en briques peut parfois être déparée par des efflorescences. Ces dépôts de cristaux – généralement blanchâtres – sont le plus souvent observés peu de temps après la mise en œuvre, mais ils peuvent également apparaître des mois, voire des années plus tard. D’où proviennent ces dépôts et comment y remédier ? 

  • Estimer la résistance à la compression d’un béton en cas de rénovation

    CSTC-facade-ancienne-beton-prefab

    La norme NBN EN 13791 fournit des méthodes visant à déterminer la résistance en compression du béton dans les ouvrages sur site. Pour évaluer la résistance d’un béton dans un ouvrage ancien, la norme prévoit la réalisation d’essais sur carottes ainsi que la possibilité de combiner des essais en compression avec des essais au scléromètre, mais cette solution connaît de nombreuses limites dans la pratique.

  • ETICS avec revêtements durs : quelles sont les limites d’application ?

    CSTC-application-ETICS

    Le procédé d’isolation par l’extérieur ‘ETICS avec revêtements durs’ a déjà été décrit dans Les Dossiers du CSTC 2015/4.9 et 2015/4.15. Une Note d’information technique sera publiée à ce sujet au plus tard l’année prochaine. Cet article met en lumière les limites de leur domaine d’application. Celles-ci doivent être prises en compte dès la conception.

  • Evacuation séparée des eaux usées et des eaux pluviales

    CSTC_tuyaux_egouttage_separatifs_eaux_pluviale_eaux_usees

    L’évacuation séparée des eaux usées et des eaux pluviales d’une parcelle est vivement recommandée tant en construction neuve qu’en rénovation. Elle est même obligatoire dans certaines Régions (voir tableau). Certaines règles doivent toutefois être respectées. Cet article est consacré aux collecteurs privés, c’est-à-dire aux conduites d’évacuation situées sur les parcelles individuelles.