connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Métiers de la Pierre // Taille de la Pierre // Visite du chantier de restauration du Panthéon (partie 2)

Visite du chantier de restauration du Panthéon (partie 2)

Visite du chantier de restauration du Panthéon à Paris

La classe préparatoire "Tailleur de Pierre" de Braine-le-Comte revient d'une sortie dans la ville lumière.

Objectif : Visiter le chantier de la restauration de la coupole du Panthéon.

Cette journée concoctée par Alexandre Callet, formateur à Braine-le-Comte et qui participe à la restauration des colonnes de la coupole du Panthéon, s’est déroulée le lundi 23 mars. Veilleconstruction était de la partie pour vous faire un petit reportage. 

Voici la seconde partie du reportage (découvrir la première partie)

Après une pause "déjeuner", comme disent les Français, chez Glatines, une brasserie typée "sud de la France", direction la visite "phare" du jour : le chantier de restauration du Panthéon.

Prévue en plusieurs phases, la restauration du Panthéon est l’un des plus grands chantiers d’Europe. La première étape consiste en la rénovation du Dôme et du Tambour : 2 ans de travaux.  Quelques chiffres pour situer l'ampleur du chantier : 250 personnes mobilisées, 19 Millions d’euros de budget, un échafaudage autoporté de près de 100 m de haut, une base de 315 tonnes élaborée autour du dôme pour ne pas peser sur l’édifice (voir vidéo annexe), 5500 m² de bâches pour protéger l’échafaudage, 285 m³ de pierres remplacées, et 10500m² de surface restaurée. Pour envelopper l'édifice, l'oeuvre du photographe JR qui a réalisé un montage avec 4000 portraits.

Après le passage par les panneaux explicatifs disposés sur le pourtour de l'édifice, il est temps de s'équiper avant de prendre l'ascenseur qui vous propulse sur la plate-forme à la base du dôme. Le point à 360° sur la ville lumière est magnifique.  Notre ascension n'est pas encore terminée, nous empruntons le second ascenseur. Au bout d'une dernière volée de marches, entre le dédale des tubes de l'échaufaudage, nous atteignons la couverture du dôme, réalisée en plomb comme à l'origine. Il aura fallu la pose de 100 t de feuilles de plomb sur la coupole pour venir à bout de cette partie.

Suite à la présence d'une couverture en plomb et le ruissellement des eaux pluviales de ce plomb sur la pierre, il était impossible d'utiliser le microgommage, la technique classique de nettoyage des pierres. Pour éviter la dispersion des poussières de plomb, il aurait fallu rendre hermétique comme sur un chantier de désamiantage. Les restaurateurs ont donc dû utiliser une technique de nettoyage par application de cataplasmes, une première à cette échelle.

L'effervescence se situe un niveau plus bas. Les tailleurs de pierre s'attellent à la restauration des chapiteaux corinthiens.  Nous pouvons découvrir les différentes étapes de la pose du greffon à la sculpture des feuilles d'acanthes en passant par le dégrossissage de la pierre.  Cette visite se termine, nous regagnons le plancher des vaches pour continuer notre aventure.

Pour octobre 2015, le dôme sera à nouveau à la vue publique après le démontage de l'échafaudage.  L'étape suivante de restauration s'attaquera au fronton de l'édifice.

 

Montage de l'échafaudage
https://www.youtube.com/watch?v=e6frQnyqCT8 

Montage de l'oeuvre de JR
https://www.youtube.com/watch?v=UG6FNXGITt8 

L'explication du chantier
https://www.youtube.com/watch?v=9bjQlISRVRE

 

(A suivre)

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille