Préserver le bois de structure reste indispensable !

Les bois utilisés dans nos contrées comme éléments de structure (ossature, charpente) sont fréquemment issus de résineux (épicéa, douglas, pin sylvestre, …). Or, ces essences n’offrent pas une durabilité naturelle suffisante vis-à-vis des agents biologiques que sont les insectes et les champignons.

Il est utile de rappeler que, dans des conditions normales de service, en classe d’emploi 2 et 3, une structure en bois non traitée préventivement peut subir des dégradations par des insectes à larves xylophages. De plus, en cours d’usage, les éléments peuvent être soumis, naturellement ou accidentellement, à des conditions plus humides, propices au développement de champignons lignivores.

C’est pour ces raisons que les Spécifications techniques STS 23 et 31 exigent de traiter à titre préventif, contre les insectes et les champignons, les éléments d’ossature et de charpente en bois insuffisamment durables naturellement.

Cependant, de plus en plus de professionnels se demandent si ce traitement reste indispensable en présence d’un isolant (naturel) lui-même déjà traité. En d’autres termes, est-ce que le traitement de l’isolant (au sel de bore, par exemple), de par son caractère biocide et volatil, permettrait également de protéger la structure en bois adjacente contre les agents biologiques (champignons et insectes) ?

Consulter l'article.