connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Filière Bois // Informations générales // Des tours en bois pour les villes de demain ?

Des tours en bois pour les villes de demain ?

Tree_Icon_by_emey875 étages à Charleroi, 7 à Saint-Dié-des-Vosges, 10 à Melbourne, 13 à Québec, 14 à Bergen, 24 à Vienne, 35 à Paris ... la course à la plus haute tour en bois du monde est lancée ! Certaines sont réalisées, d’autres en chantier et les 2 plus hautes encore au stade de projets.

Evidemment, nous sommes loin des 267 étages de la Kingdom Tower avec sa structure classique béton-acier, qui culminera à 1000 m en 2018.

Poser le choix du bois répond d’une autre philosophie.

Flirter avec les nuages impose aux tours une ingénierie technologique de haut vol dont le bilan n’est pas nécessairement durable, quand il n’est pas définitivement plombé par le choix de l’implantation, en plein désert. Leur verticalité est inéluctablement liée à la vitalité de leurs ascenseurs.

L’ambition des concepteurs et constructeurs en bois est plus modeste, plus humaine mais néanmoins bien réelle. Par le choix du matériau, ils sont attachés à l’aspect durable de leurs réalisations.

Concepteurs

Internationalement, des architectes et des bureaux d’études se sont spécialisés dans ce domaine constructif comme Skidmore, Owings & Merill (SOM) aux Etats-Unis, Waugh Thistleton Architects en Angleterre ou encore l’architecte Michael Green, considéré comme le « prophète canadien des tours en bois ». Pour eux, chaque niveau supplémentaire constitue un défi. La hauteur de 10 étages a longtemps été un seuil que des techniques constructives innovantes ont permis de dépasser.

Techniques

Les panneaux structuraux lamellés-collés ou lamellés-croisés (CLT) sont les principaux systèmes constructifs employés pour les bâtiments de plus faible hauteur.

Augmenter le nombre d’étages impacte le report de charges sur les niveaux inférieurs avec, pour conséquence, une surépaisseur déraisonnable des panneaux. Déraisonnable parce que les standards de fabrication sont dépassés et/ou la consommation de bois est trop importante.

Pour accroitre la capacité portante de ces niveaux, la littérature fait état de solutions mixtes. Les panneaux sont associés à :

  • des poteaux-poutres;
  • des poutrelles en acier;
  • des renforts en plaques d’acier;
  • voire du béton.

Plusieurs solutions peuvent être combinées. (Plus d’info dans l’article de Pascal Poggi, lemoniteur.fr).

Le niveau du rez-de-chaussée, quant à lui, est parfois réalisé en béton mais ce n’est pas toujours le cas.

L’intérêt de ce mode constructif, qui fait aussi son succès, réside dans ses propriétés dont, l’isolation thermique et acoustique, l’étanchéité à l’air, la légèreté, la résistance au feu et aux secousses sismiques, alliées à une rapidité d’exécution, un coût intéressant et un excellent bilan carbone.

Baobab

Le projet aux 35 étages, baptisé Baobab par ses auteurs, a répondu au concours d’idées lancé par la Ville de Paris dans le cadre de l'appel à Projets Urbains Innovants Réinventer Paris. Son audace a retenu l’attention des journalistes.

Il a été conçu en association, autour du cabinet canadien Michael Green Architecture (MGA).
→ Le système constructif a été développé avec le bureau d’études Equilibrium (Canada).
→ Le projet a fait appel aux français, avec l’agence d’architecture DVVD (Daniel Vaniche) et le promoteur immobilier REI, tous deux spécialistes du bois.

Il faudra pourtant attendre encore un peu avant de voir un tel gratte-ciel à Paris. Un jury a délibéré cet été et sélectionné les 75 projets toujours en lice pour la 3ème phase du concours. Baobab n’a pas retenu.

 

A noter que dans certains pays, mais ce n’est pas le cas en France ou en Belgique, la hauteur des bâtiments en bois est légalement limitée (Autriche, Allemagne, Suisse, ...), une limite contrainte d’évoluer sous l’impulsion de cette nouvelle tendance architecturale.

 

Sources :
- « Une "dent creuse" bouchée par un immeuble en bois », 17/07/2015, www.batiactu.com
- « Québec aura la plus haute tour de bois en Amérique », Valérie Gaudreau (Le Soleil), 24/02/2015 11h54 - Mis à jour 29/05/2015 15h33, www.lapresse.ca
- « Norvège : Bergen va accueillir la plus haute tour en bois du monde », Fabrice Clément, 04/06/2015, www.ecolochic.net
- « Une tour en bois s'élancera sur 84 mètres à Vienne », 27/05/2015, www.batiactu.com
- « La plus grande tour en bois au monde sera-t-elle construite à Paris ? », Augustin Flepp, 24/06/2015, www.batiactu.com
- « Paris accueillera-t-elle l’immeuble en bois le plus haut au monde ? », John Sapporo, 02/06/15 09h50 - Mis à jour le 05/06/15 14h56, lemoniteur.fr
- « Liste des plus hauts gratte-ciel du monde », fr.wikipedia.org
- « Construire IGH et tours en bois (2/2) : quelles techniques pour dépasser R+10 ? », Pascal Poggi, 27/02/14 15h11, Les Cahiers techniques du bâtiment, lemoniteur.fr
- « Plus hauts, les immeubles en bois », Alexandra Perron (Le Soleil), 13/07/2013 05h00, www.lapresse.ca
- www.reinventer.paris
Source de l’illustration : « Tree Icon » by emey87, Iconset: Social Button Icons, License: CC Attribution-Noncommercial-No Derivate 4.0, Commercial usage: Not allowed www.iconarchive.com. Son utilisation n’engage en rien l’auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l’article.
.

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille