Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // Le bois dans tous ses états

Le bois dans tous ses états

Le bois rencontre toujours autant l’engouement des concepteurs et de nouvelles possibilités ne cessent d’être proposées par les scientifiques et les créateurs. Après Woodoo, le bois transparent, voici le bois gonflable, le bois imprimé ou encore le bois métallique. 

Airwood, le bois gonflable

Le principe paraît simple, encore fallait-il le développer. Dix ans de recherche auront été nécessaires à l’ébéniste français Steven Leprizé.

La face supérieure d’un panneau est réalisée avec une mince feuille de bois appliquée sur une membrane caoutchouc et rainurée. Cette peau en devient élastique mais reste étanche. Elle se gonfle par injection d’air pour générer un volume dont le motif est initié par les rainures et peut être souligné par de la marqueterie. 

Le projet s’inscrit dans la suite d’une première recherche sur la déformabilité du bois : WoodWood. L’artisan y a travaillé la création de poches de rangement dans un bureau original d’ailleurs primé par la Fondation Bettencourt Schueller. Les poches, en bois, se déploient ou se replient au gré des besoins de l’utilisateur.

Le bois numérique des voxels

Le bois numérique est la reproduction parfaite d’un vrai bloc de bois, imprimé en 3D grâce à la technique des voxels. Le voxel est au 3D ce que le pixel est au 2D, l’élément le plus petit. Un morceau d’olivier a été utilisé pour l’expérience. Il a été découpé en tranches de 0,027 millimètres à l’aide une machine à commande numérique. Chaque tranche a été photographiée pour suivre l’évolution du grain et de la couleur (tomographie). La base de données obtenue (230 photos) a permis de fournir à l’imprimante les caractéristiques des voxels composant le modèle. Elles ont été figées dans la résine, précisément, comme le montre la découpe de l’échantillon imprimé.

L’expérience a été réalisée par des ingénieurs de l’Université de Columbia (USA). Le traitement des données, complexe, rend sa reproduction difficile dans l’état actuel des outils de conception. L’évolution technologique devrait le rendre plus accessible et ouvrir de multiples possibilités de fabrication.

 Voir les photos sur dezeen.be (texte en anglais)

 

 

Metallic Wood, le bois métallique

Après la résine, le métal. Il n’a de bois que le nom et la structure. L’organisation des atomes de cette feuille de nickel s’inspire de l’architecture cellulaire du bois, avec 70% de vide. Elle en devient aussi résistante que du titane avec une densité beaucoup plus faible, proche de celle du bois. Les échantillons fabriqués par une équipe interuniversitaire ne dépassent pas le cm², le processus est un facteur limitant. Cette contrainte n’empêche pas les scientifiques de continuer à développer le produit pour mieux connaître ses propriétés ou encore l’en doter de nouvelles par remplissage de ses pores nanométriques avec d’autres (bio-)matériaux. Fabrication industrielle et commercialisation sont leurs objectifs à plus long terme pour ce bois métallique plein de promesses.

 Voir une photo sur dezeen.be (texte en anglais)

 

 

 

Sources :

- « Cet artisan français a conçu un bois gonflable qui offre à la matière des propriétés élastiques », Mélanie D., 29/04/2019, creapills.com
- « Columbia University researchers create 3D-printed "wood" with realistic internal grain », Rima Sabina Aouf, 04/01/2019, www.dezeen.com
- « Des scientifiques ont mis au point un "bois métallique" aux incroyables propriétés », Benoît Crépin, 02/02/2019, www.maxisciences.com
Source de la photo utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

 

Actualités

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille