connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Construction Durable // Energies alternatives // Généralités // Place aux micro-réseaux intelligents

Place aux micro-réseaux intelligents

APERE_micro_reseau_region_liegeoiseUn projet pilote prend forme actuellement à Mery, en région liégeoise. Il pourrait constituer l’un des tout premiers micro-réseaux intelligents wallons. Une première à bien des égards.

L’idée est dans l’air depuis pas mal de temps déjà. Constituer, au cœur du réseau public d’électricité, des mini-réseaux privés autonomes à l’abri des risques de « black out ». Quelques acteurs locaux regroupés au bord de l’Ourthe, à proximité de Méry, ont décidé de faire le pas, en parfaite intelligence avec le gestionnaire de réseau Nethys-RESA, et avec la bénédiction du ministre wallon de l’économie, Jean-Claude Marcourt.

Des partenaires très complémentaires

A la barre, deux figures connues de l’Université de Liège. Le très médiatique professeur Damien Ernst et Willy Legros, ancien recteur de l’ULg (1997-2005) aujourd’hui conseiller du cabinet Marcourt et consultant chez Nethys.

Se retrouvent autour de la table : quelques acteurs industriels locaux gros consommateurs d’électricité (et donc fortement pénalisés par les pointes quart-horaire répétitives), deux producteurs d’énergie renouvelable – Merytherm (centrale hydro 200 kVA) et MeryBois (centrale photovoltaïque 60 kW) –, l’Université de Liège (centre de recherche Sirris) et CE+T, PME spécialisée dans l’électronique de puissance (convertisseur de puissance et stockage).

S’affranchir des contraintes de réseau

L’idée est de créer un ilot d’activité industrielle au sein duquel les consommateurs industriels concernés pourraient s’affranchir des contraintes du réseau traditionnel qui freinent systématiquement leurs investissements de croissance. Et cela via l’introduction d’unités de stockage se chargeant à la fois d’absorber, quand il le faut, les pointes de consommation et de stocker l’énergie excédentaire produite sur place par Mérytherm et la centrale photovoltaïque de Merybois pour la restituer lors des moments de pleine activité. Une façon de permettre une croissance industrielle locale optimale et harmonieuse sans contraindre le gestionnaire du réseau public à adapter systématiquement ses installations.

Consulter tout l'article

 

 

 

 

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille