connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Construction Durable // PEB // Généralités // La caméra thermique - Aussi pour vérifier l’étanchéité à l’air !

La caméra thermique - Aussi pour vérifier l’étanchéité à l’air !

Hoffmann_immeuble_3_IR_thermographie« Avec la thermographie ... sortez du Brouillard ! ».
Pour l’expert Roger Hoffmann, du bureau Hoffmann & Dupont sprl, c’est un slogan qui illustre parfaitement la thermographie pour les particuliers. Il nous raconte la surprise de son client à qui se révèlent soudain, à travers un brouillard intense, les silhouettes des centrales électriques voisines ! 

Sur le plan professionnel, les caméras infrarouges permettent ...


- l’évaluation de la qualité constructive :

Un mur de refend en contact avec un parement, des amalgames de mortier, des isolants non jointifs, ... indétectables à l’œil nu, sources de points plus froids, de ponts thermiques avec tous les problèmes qu’ils engendrent.

Le choix des systèmes constructifs et la mise en œuvre sont des paramètres essentiels pour un bâtiment de qualité.

- la détection des pertes d’énergie :

Image_thermique_by_Hugues_CREPINDes radiateurs posés en niche, un téléviseur en veille dans une armoire, ... sont clairement visibles de l’extérieur. Dans 50% des cas, la réduction des consommations s’avère possible avec du « bricolage », bricolage peut-être, mais surtout une solution pour une consommation plus rationnelle de l’énergie.

Sans audit thermographique, on ne verra pas qu’un isolant a fini par glisser entre les chevrons ou que des panneaux ont travaillé.

- le repérage des fuites d’air :

Les gens n’ont pas souvent conscience de l’énorme perte d’énergie par les fuites d’air.  En plus du renouvellement d’air surfait, l’appel d’air créé par l’infiltration annule la fonction de l’isolant.

Monsieur Hoffman citait le cas d’un bâtiment à ossature bois avec 16 cm d’ouate de cellulose où il a relevé des températures de paroi de l’ordre de celle d’un bloc béton sans isolant car le menuisier n’avait pas pensé que l’air pouvait passer sous sa structure.

9% des grands bâtiments ont un  taux de renouvellement d’air de 27 par heure ... Imaginez un vent à 32km/h : toutes les 2 min, tout l’air chauffé est dehors !

Fort de son expérience de plus de 2000 mesures d’infiltrométrie, il constate que la conception reste l’étape essentielle. Elle s’appuie sur les prescriptions du cahier des charges pour atteindre l’objectif. Le concepteur doit veiller à prévoir des matériaux adaptés au taux de renouvellement exigé. L’entrepreneur de son côté turlupiné par le taux de renouvellement imposé y fera d’autant plus attention sur chantier.

Le résultat final est soutenu par un suivi régulier sur chantier : des pré-visites de contrôle visuel, une mesure (ou plusieurs si nécessaire) bâtiment fermé avant finition qui permet de corriger les défauts, le dernier test pour la conformité/certification.

Ses mesures lui ont aussi montré que, plus un bâtiment est grand et compact, plus il est facile d’avoir une bonne étanchéité à l’air. Ce constat a été corroboré par une étude allemande.


Interpréter les données d’une thermographie ne s’improvise pas même si le matériel devient de plus en plus ludique et accessible. Un fabricant n’a-t’il pas lancé une appli pour smartphone !

L’expertise et l’expérience font la qualité du diagnostic. C’est l’occasion pour lui de nous glisser un mot sur la thermographie aérienne dont on en entend de plus en plus parler. Son efficacité est très limitée. Pour en améliorer la ‘lecture’, les couleurs extrêmes y seraient  atténuées. Il est impossible d’identifier les causes des déperditions, de dire si les locaux sont chauffés/occupés/pas occupés, de connaître les matériaux utilisés, ... La réflexion de certains matériaux, comme le zinc et les tuiles brillantes, rendent toute mesure impossible. Dans ce cas, la thermographie est un simple et cher outil de sensibilisation de la population qui laisse penser que les toitures sont le principal point d’attention.

Rien ne remplace l’audit par thermographie individuel réalisé par un bureau indépendant et expérimenté !

 

A noter : les exemples cités dans ce compte rendu sont visibles dans un film réalisé par le Bureau Hoffmann & Dupont : cliquez ici.


Sources :
- « Services de contrôles par thermographie et infiltrométrie », Roger Hoffmann, Hoffmann & Dupont sprl (eco-energie.be), atelier n°3, Journée Transfrontalière de l’Energie Durable (JTED) organisée à Mons le 09/10/2014 par Hainaut Développement, jted.eu
- « RAGE 2012 : thermographie infra-rouge », 10/10/2014, batirama.com consulté suite au courriel batirama du 13/10/2014 17:29
Source des illustrations :
- intro : crédit photo Monsieur Roger Hoffman
- corps : « Image thermique de l'émission d'un radiateur à travers un mur » by Hugues CREPIN (travail personnel), 30 January 2012, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license, commons.wikimedia.org. Son utilisation n’engage en rien l’auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l’article.

.

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille